contrat de capitalisation

Tout ce qu’il faut savoir sur le contrat de capitalisation

Le contrat de capitalisation se définit comme une enveloppe fiscale qui est proche d’un contrat d’assurance-vie. Il est également appelé « bon de capitalisation », c’est une excellente solution de placement financier.

En effet, sa forme d’enveloppe octroie la possibilité à un épargnant de percevoir des rendements par l’intermédiaire de supports divers et variés.

Les différentes formes de contrat de capitalisation

Un contrat de capitalisation peut prendre deux formes distinctes. Il peut être de caractère multi-supports, ce qui donne lieu à la détention d’unités de compte et de fonds en euro. Le souscripteur peut donc détenir des actions, des obligations, des parts de SCPI, etc.

Il peut être aussi mono-support. Ce qui implique qu’elle ne permet de détenir que des fonds en euro qui est l’actif géré par la compagnie d’assurance-vie. L’épargne investie dans le fonds en euros est une garantie accompagnée d’un effet cliquet, ainsi les intérêts sont définitivement acquis.

Quels sont les avantages de contrat de capitalisation ?

La souscription du contrat de capitalisation est compatible avec la détention d’un contrat d’assurance-vie. Cette particularité est très recherchée par les particuliers pour compléter les abattements en cas de succession sur leur assurance-vie.

Les rendements potentiels sont très attractifs. Ce qui attire principalement les investisseurs qui sont à la recherche de performances équivalentes à l’assurance-vie. Vous pouvez consulter le site https://ream.lu/ pour en savoir plus.

Les avantages pour les personnes morales

La souscription d’un contrat de capitalisation pour une personne morale est possible. Contrairement au contrat d’assurance-vie où seules les personnes physiques peuvent y souscrire. Une entreprise peut ainsi bénéficier des rendements du fonds garanti en euros.

personnes morales

Possibilité d’une transmission du patrimoine

La transmission du patrimoine est un avis considérable puisqu’il peut être transmis aux héritiers. Le but d’un contrat de capitalisation n’est pas de couvrir un risque à l’image d’un contrat d’assurance-vie. Le dénouement n’est donc pas ainsi lié au décès du souscripteur.

Les héritiers conserveront également l’antériorité fiscale du contrat, permettant un rendement fiscal plus faible. D’autant plus qu’il n’y a pas de clause bénéficiaire. De ce fait, il est possible de transmettre un contrat de capitalisation à un proche par donation ou par testament.

Qu’en est-il de la fiscalité du contrat de capitalisation ?

La fiscalité de ces placements financiers reste sa qualité la plus importante comme la fiscalité allégée qui attire les souscripteurs. Seuls les gains réalisés sont imposables et ne sont infligés qu’à leur retrait. Ainsi, plus le contrat est longuement conservé, plus la fiscalité sera avantageuse. Ce qui fait qu’à compter d’une période de détention de huit (08) ans l’imposition sera réduite, puisqu’un abattement est alors effectué sur les gains.

Au vu de la mise à jour du contrat de capitalisation en 2017, l’imposition dépend ainsi de la date de versement des primes sur les contrats. Il y a le versement des primes avant le 27 septembre 2017, et le versement à partir du 27 septembre 2017.

Quels sont les meilleurs contrats de capitalisation ?

  • Le Generali Himalia Capitalisation (GENERALIEXENCE) et le Generali Octuor Capitalisation (GENERALIEXENCE) restent premiers avec un rendement de 1,30%.
  • Suivi de l’Altaprofits Capitalisation (NETISSIMA) et du Linxea Capitalisation (NETISSIMA) de 1,40%.
Appartement Previous post Les avantages de l’achat d’un appartement par rapport à d’autres logements
piscine parfaite Next post Une piscine parfaite : comment la reconnaître